Etats-Unis: substance suspecte dans des shampooings bios

Le 19 mars 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 14 mars, l’Association des consommateurs de bio (OCA) américaine annonce avoir trouvé du 1,4-dioxane dans 46 des 100 produits de soin personnel qu’elle a testés et qui sont vendus dans des magasins bio. Cette substance est utilisée dans des solvants et elle est aussi un sous-produit de la réaction d’éthoxylation utilisée dans la fabrication de cosmétiques. En France, elle est suspectée d’avoir un effet cancérogène, et en Californie (selon l’OCA), de causer des cancers.

Tous les shampooings, gels douche et lotions analysés portent une étiquette «naturel» ou «biologique», et certains sont de marque connue aux Etats-Unis (Jason Pure Natural & Organic, Giovanni Organic Cosmetics…).

Ronnie Cummins, directeur de l’OCA, demande l’arrêt de l’utilisation de l’éthoxylation dans la fabrication de produits de soin, d’autant plus lorsque ceux-ci sont estampillés «biologiques». Il appelle également les consommateurs à vérifier la liste d’ingrédients, qui peuvent contenir des composés d’éthoxylation, comme le laureth sulfate de sodium.

D’après un article du Washington Post paru le 15 mars, la Food and drug administration (FDA), qui réglemente notamment les produits de soin personnel aux Etats-Unis, a déclaré que les traces de 1,4-dioxane trouvées dans ce type de produits «ne présentent pas de danger pour les utilisateurs». De son côté, l’Etat de Californie exige que les produits en contenant plus de 30 parties par million (ppm) soient accompagnés d’un avertissement stipulant que des ingrédients peuvent entraîner le développement d’un cancer.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus