Etats-Unis: quand les juristes crient au loup

Le 21 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les loups gris sont au cœur d’une affaire judiciaire comme seuls les juristes américains peuvent en concevoir. Vendredi 18 mars, le service de la gestion de la faune crie presque victoire.

Dans un communiqué, l’U.S. Fish and Wildlife Service (FWS) annonce avoir trouvé un accord avec 10 ONG environnementalistes à propos du statut de protection des 1.600 loups gris arpentant les montagnes Rocheuses, massif qui réunit l’Idaho, le Wyoming et le Montana.

Depuis plusieurs années, les services du FWS souhaitent réguler la population en expansion dans l’Idaho et le Montana qui, affirment-ils, peut menacer des troupeaux et de grands ongulés. Une vision que ne partage, évidemment pas, les associations. En 2009, l’administration Bush, considérant que ces meutes n’étaient plus menacées, autorise leur «régulation».

Une décision immédiatement attaquée devant les tribunaux par 14 associations. Avec succès! Quelques mois plus tard, un juge fédéral du Montana réinscrivait les loups de l’Idaho et du Montana sur la liste des espèces menacées. Motif: la population d’Ysengrins des Rocheuses est une et indivisible et ne peut être gérée par lots.

L’accord conclu la semaine passée pourrait finalement entériner la proposition initiale de l’administration Bush. Mais c’est un moindre mal pour les associations. Bon nombre de Congressmen des Etats de l’ouest militent pour que le loup perde tout statut de protection et puisse être exterminé comme au bon vieux temps de la conquête de l’Ouest.

Mais l’histoire n’est pas encore écrite. Le juge qui avait initialement retoqué la décision de 2009 doit encore avaliser l’accord intervenu vendredi. Un accord que 4 ONG n’ont pas ratifié et qu’elles pourraient attaquer en justice.

Sur les 22 sous-espèces de loup qui peuplaient l’Amérique du Nord au XIXe siècle, 8 ont disparu.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus