Etats-Unis: projet de nouvelle norme pour le plomb

Le 07 mai 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Agence de protection de l’environnement (EPA) américaine vient de proposer pour la première fois depuis 30 ans une modification de la norme de qualité de l’air ambiant concernant le plomb. Elle devrait ainsi passer de 1,5 microgramme par mètre cube (µg/m3) d’air à un niveau compris entre 0,10 et 0,30 µg/m3. Mais l’EPA examinera aussi les commentaires relatifs à des niveaux inférieurs à 0,10 et supérieurs à 0,50 µg/m3. Selon l’agence, les émissions de plomb dans l’air ont chuté d’environ 98% aux Etats-Unis depuis 1980, notamment grâce à l’abandon progressif du plomb dans l’essence, et les émissions actuelles sont évaluées à 1.300 tonnes, provenant en particulier des fonderies.

La démocrate Barbara Boxer, responsable de la commission sur l’environnement et les travaux publics du Sénat, juge cette proposition de norme insuffisante. «Une fois de plus, l’administration Bush n’a pas écouté ses scientifiques (…) Le plomb diminue l’intelligence des enfants et provoque d’autres problèmes dans le développement. L’EPA a, dans le cadre de la loi, la responsabilité d’établir une norme sûre pour le plomb, basée sur la science, et doit revoir cette proposition pour protéger les enfants et les familles», a-t-elle déclaré dans un communiqué. De même, l’ONG Natural resources defense council indique que la proposition de l’EPA se situe au-delà du niveau supérieur acceptable recommandé par des scientifiques qui conseillent l’EPA, soit 0,2 µg/m3.
L’EPA recevra les commentaires du public pendant 60 jours après la publication de la proposition dans le registre fédéral. La décision finale doit être prise avant le 15 septembre.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus