Etats-Unis: polémique sur la fermeture des bibliothèques de l'EPA

Le 04 décembre 2006 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
500.000 ouvrages, 25.000 cartes et plusieurs milliers d'études exclusives: le fonds documentaire de l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA), créé en 1970 pour étudier et protéger la nature et la santé des Américains fait débat aux Etats-Unis. Depuis plusieurs mois, l'EPA ferme ses 26 bibliothèques les unes après les autres. Raison invoquée: la nécessité de numériser les fonds et par la même occasion, d'économiser deux millions de dollars pour faire face à une coupe budgétaire prévue pour 2007. Après Chicago, Dallas, Kansas City et Washington, quatre autres bibliothèques ont vu leurs horaires d'ouverture restreints et leur accès limité. Quoique consultables sur internet, les données deviendront payantes, et donc moins accessibles. Sans compter le temps nécessaire avant que la totalité des documents inédits ne soient numérisés. Cible des critiques: l'administration Bush, à l'origine des restrictions budgétaires, qui souhaiterait selon ses détracteurs réduire l'influence de l'EPA. Faux! rétorque l'administration de l'EPA, qui estime que les documents numérisés ne sont pas uniques et peuvent facilement se trouver ailleurs. Les députés démocrates, qui devront plancher sur le budget de l'EPA pour 2008, étudient déjà la question.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus