Etats-Unis: pas de maïs pour les agrocarburants

Le 31 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Corn Belt, le grenier à maïs des Etats-Unis
La Corn Belt, le grenier à maïs des Etats-Unis

Face à la sécheresse qui sévit actuellement aux Etats-Unis, l’une des pires de ces 25 dernières années, les agriculteurs américains ont appelé lundi 30 juillet l’administration Obama à ne pas réserver une partie des stocks de maïs pour la production d’agrocarburants.

Les fermiers de la Corn Belt craignent que le manque de maïs lié aux mauvaises conditions climatiques n’entraine une crise alimentaire.

Le gouvernement américain, qui prévoit une hausse de 4% du prix des aliments à cause de cette sécheresse, est de plus en plus critiqué pour son soutien à la production d’éthanol à base de maïs.

La publication récente d’un rapport du New England Complex Systems institute (Necsi), un centre indépendant de recherche, alerte sur l’imminence d’une crise alimentaire car une partie du stock de maïs est réservée à la production d’éthanol.

Depuis des mois, le Necsi tire la sonnette d’alarme et s’inquiète de la bulle de spéculation autour du prix des aliments. Il accuse surtout le programme américain de conversion nourriture-bioéthanol. Le centre de recherche prévoyait une situation de crise pour 2013. Mais avec la sécheresse actuelle, la situation est déjà explosive. A moins que le gouvernement Obama ne décide d’intervenir en limitant la production de bioéthanol.

Les fermiers américains sont eux aussi très inquiets. Ils craignent de manquer de maïs, de soja et d’autres céréales pour nourrir leur bétail.

Il faut dire que selon les standards du programme Energie renouvelable de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), les compagnies pétrolières sont obligées de diluer leur carburant avec une proportion de plus en plus importante chaque année de carburants «verts». La plupart étant produits à partir de maïs.

Déjà pendant les crises alimentaires de 2007 et 2008, la production d’agrocarburants avait été pointée du doigt pour expliquer la flambée des prix alimentaires.

En 2011, environ 40% de la production de maïs des Etats-Unis était destinée à la production d’éthanol. Mais cette année, avec un rendement des cultures moindre, les experts craignent que le pourcentage destiné aux agrocarburants n’augmente.

Pourtant cette année, les producteurs d’éthanol ont réduit de 15% leur production et beaucoup de petites unités de raffinage ont fermé leurs portes dans le Mid West à cause du cours très élevé du maïs.

A noter que l'Organisation pour le développement économique et la coopération (OCDE) prédisait dans un rapport publié en juin dernier l’augmentation de 30% du prix des aliments au cours des 10 prochaines années.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus