Etats-Unis: pas de fichier national sur la bouffe génétiquement modifiée

Le 21 mars 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
90% du maïs US est génétiquement modifié.
90% du maïs US est génétiquement modifié.
DR

L'USDA ne devra finalement pas créer un fichier national des produits alimentaires contenant des OGM.

Omniprésente, l’alimentation contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM) n’a pas toujours bonne presse outre-Atlantique. En 2011, des parlementaires s’étaient opposés à l’arrivée sur les étals du «Frankenfish», un saumon dont les gênes avaient été trafiqués pour lui garantir une incroyable croissance. Plus récemment, les Californiens étaient appelés aux urnes pour tenter d’imposer l’étiquetage obligatoire des produits alimentaires contenant des OGM. Sans succès.

interdire l'étiquetage des Etats fédérés

Un sénateur républicain a voulu, tout à la fois, contourner le lobbying des firmes de l’agro-alimentaire et celui des ONG pro-label. Dans un amendement à une loi réformant les programmes scientifiques de lycées et d’universités, Pat Roberts proposait d’interdire aux Etats fédérés d’imposer l’étiquetage obligatoire des produits alimentaires contenant des OGM.

En compensation, il entendait créer un fichier national, géré par l’USDA[1], alimenté volontairement par les producteurs de produits alimentaires. A charge ensuite pour l’USDA de fixer les conditions dans lesquelles les consommateurs auraient pu accéder à l’information. Peine perdue, les sénateurs ont repoussé le texte.

 législations locales disparates

Un désastre pour le sénateur du Kansas qui se désole à l’avance de voir prospérer des législations locales disparates. Récemment, les électeurs de l’Oregon et du Colorado ont repoussé des projets de loi instaurant de tels étiquetages. A contrario, les Etats du Maine, du Vermont et du Connecticut ont instauré des labels «nourriture contenant des OGM».

Au grand dam des firmes agro-alimentaires, des producteurs de semences GM (dont Monsanto) et des exploitants de grandes cultures. Aux Etats-Unis, 90% des cultures de maïs et de soja utilisent des graines issues du génie génétique.

 



[1] département de l'agriculture des Etats-Unis (United States Department of Agriculture, USDA)

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus