Etats-Unis : nouveau délai pour l’essence E15

Le 21 juin 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a de nouveau retardé l’autorisation pour les essences contenant 15 % de bioéthanol (E15), repoussant sa décision à l’automne, selon plusieurs agences de presse anglo-saxonnes.

 

En décembre dernier, arguant de la nécessité de conduire de nouveaux tests, l’EPA avait déjà repoussé jusqu’au mois de juin la décision visant à augmenter la concentration maximale d’éthanol dans l’essence de 10 à 15 %.

 

Jeudi dernier 17 juin, l’EPA a indiqué que les tests sur les véhicules construits après 2007 – dont les premiers résultats seraient satisfaisants - ne seront terminés que fin septembre. La décision sera prise une fois achevés les essais conduits par le département de l’énergie. Initialement, l’EPA avait affirmé que les tests sur les modèles remontant jusqu’à 2001 seraient achevés mi-2010.

 

Les producteurs d’éthanol ont exprimé leur déception, faisant valoir les risques d’impacts négatifs en termes d’emploi et d’un surplus de bioéthanol. Le ministre chargé de l’agriculture, Tom Vilsack, a toutefois affirmé que ce délai n’empêcherait pas les Etats-Unis de développer la production d’éthanol. Le Congrès a fixé un objectif de production de 12,95 milliards de gallons (50 milliards de litres) de biocarburants en 2010, principalement de l’éthanol issu du maïs, et de 36 milliards de gallons (135 milliards de litres) en 2022.

 

A l’inverse, l’industrie du raffinage, certains groupes environnementalistes, mais aussi les producteurs automobiles (BMW, Chrysler, Ford et General Motors) sont opposés à l’autorisation de l’E15. Ces derniers craignent qu’un pourcentage plus élevé de bioéthanol nuise à la performance des véhicules.

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus