Etats-Unis: massacre légal de la vie sauvage

Le 29 mars 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
11 têtes de pumas coupées par le Wildlife Services.
11 têtes de pumas coupées par le Wildlife Services.
@EnviroNews

Une agence fédérale massacre en toute légalité des espèces endémiques par centaines.

Peu d’Américains connaissent son existence, mais le ‘Wildlife Services’ –chapeauté par le département de l’agriculture- mène de curieuses activités. Sa mission, telle que décrite sur son site internet, consiste à fournir de «l’expertise pour résoudre les conflits avec la vie sauvage, pour permettre à la population et à la vie sauvage de coexister.» Dans les faits, cela se résume davantage à un tableau de chasse sanglant qu’à une coexistence pacifique. Dans son dernier bilan pour l’année 2016, le ‘WS’ assure avoir tué 2.744.010 animaux, dont 1.594.595 étaient des espèces endémiques.

997 lynx tués

Les coyotes ont payé le plus lourd tribut, avec 76.963 bêtes tuées, suivis de 997 lynx, 332 couguars, 415 loups gris, 407 ours noirs, 1.788 renards gris et 1.882 renards roux. 21.286 castors sont également passés de vie à trépas, tout comme quelque 75.000 chiens de prairie.

Des évaluations à venir

Les méthodes employées –collet, poison, pièges, tirs depuis un avion- sont dénoncées par des associations de protection de l’environnement. En octobre 2016, l’une d’entre elles a obtenu que l’agence fournisse de nouvelles évaluations environnementales pour continuer ses actions.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus