Etats-Unis: les radars n’ont plus le vent mauvais

Le 08 novembre 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le département de la Défense est peut-être moins tatillon qu’il n’y paraît. Du moins, en ce qui concerne l’énergie éolienne. En septembre dernier, le Pentagone avait publié une étude («Report by the U.S. Department of defense on the effect of wind farms on military radar») rappelant que les fermes éoliennes pouvaient dans certains cas être des sources d’interférences importantes pour les stations radars. L’American wind energy association (Awea) en avait tiré la conclusion que les autorisations allaient diminuer. Une conclusion un peu hâtive. Dans un entretien accordé à Reuters, la porte-parole de l’AWEA, Laurie Jodziewicz, reconnaît que le ministère de la Défense ne s’est opposé, ces dernières semaines, à aucun projet éolien d’importance.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus