Etats-Unis: les melons se mettent à la listériose

Le 28 septembre 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une épidémie de listériose liée à des melons contaminés a fait 72 victimes aux Etats-Unis, dont 13 sont décédées, selon un dernier bilan rendu public mardi 27 septembre par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).
 
Apparue fin juillet, cette vague de listériose a frappé 18 Etats à ce jour. Parmi les plus touchés, le Colorado (15 cas), le Texas (14), le Nouveau-Mexique (10), l’Oklahoma (8) et le Nebraska (6). Avec 13 cas mortels, elle est en passe de devenir la deuxième épidémie la plus mortelle de listériose dans le pays [1].
 
A l’origine de l’épidémie, des melons de la marque Rocky Ford, produits par la société Jensen Farms dans son exploitation de Granada (Colorado). Ces fruits ont été acheminés vers au moins 17 Etats entre fin juillet et début septembre. Certains d’entre eux ont été reconditionnés par d’autres entreprises, notamment sous forme de salade de fruits en barquette.
 
C’est la deuxième fois que les melons font mal parler d’eux cette année aux Etats-Unis. Au printemps, c’est une contamination par des salmonelles de fruits originaires du Guatemala qui a rendu 20 personnes malades, dont 3 hospitalisées -mais aucune décédée.
 
En raison d’une longue période d’incubation du pathogène Listeria monocytogenes, les CDC s’attendent encore à une hausse du nombre de cas. Mais le risque de s’infecter serait déjà quasi-nul: d’une part, la récolte des melons est terminée dans le Colorado; d’autre part, tous les melons infectés ont été retirés du marché, ou déjà consommés.
 
Selon les CDC, la listériose touche environ 1.600 personnes chaque année aux Etats-Unis, et provoque 260 décès. La maladie n’est pas systématique chez les personnes consommant un aliment contaminé. Elle touche avant tout les personnes fragiles, telles que les femmes enceintes, les nourrissons, les personnes âgées et celles souffrant d’une maladie chronique (infection par le VIH, cancer, diabète).
 
[1] Selon la revue Food Poison, la plus mortelle épidémie américaine, liée à du fromage, a fait 86 malades et 29 décès en janvier 1985. Causée par de la viande, la deuxième a entraîné 108 malades et 14 décès en janvier 1998.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus