Etats-Unis: le talc cancérigène lourdement sanctionné

Le 13 juillet 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
De l'amiante dans le talc?
De l'amiante dans le talc?

Aux Etats-Unis, l’entreprise Johnson & Johnson a été condamnée jeudi 12 juillet à 4,69 milliards de dollars de dommages au terme d’un procès intenté par 22 femmes et leurs familles. Au centre de ce litige, ses produits à base de talc, accusés de contenir de l’amiante –et de provoquer des cancers ovariens.

Voilà qui augure le pire pour Johnson&Johnson (J&J), attaquée par des milliers d’Américaines qui accusent son talc, contenant de l’amiante, d’être à l’origine de leurs cancers ovariens. Jeudi 12 juillet, un tribunal de Saint Louis (Missouri) l’a condamnée à verser aux 22 plaignantes 550 millions de dollars de dommages compensateurs et 4,14 milliards de dollars de dommages punitifs, soit un total de 4,69 milliards de dollars (4,03 milliards d’euros).

De l’amiante dans le talc

Deux références de J&J sont particulièrement concernés: le «Baby Powder» et le «Shower to Shower». Ces produits sont normalement destinés aux bébés, mais de nombreuses femmes l'utilisent pour leur toilette vaginale –sans que J&J ait jamais rien fait pour les en dissuader, clament les plaignantes.

Dans un communiqué, Mark Lanier, leur avocat, indique que «pendant plus de 40 ans, Johnson & Johnson a caché les preuves de la présence d’amiante dans ses produits. Nous espérons que ce verdict attirera l’attention du conseil d’administration de J&J afin qu’il améliore son information de la communauté médicale et du public, au sujet de la connexion entre l’amiante, le talc et le cancer ovarien».

Peines lourdes, souvent cassées en appel

J&J avait déjà été condamnée dans d’autres affaires. Etats-Unis oblige, les peines sont souvent bien plus lourdes que celles prononcées en France: lors du premier procès jugé, en février 2016, l’entreprise avait été condamnée à verser 72 milliards de dollars à une patiente. Et en août 2017, une plaignante a obtenu 417 millions de dollars, un record.

En octobre 2017, les deux peines ont toutefois été annulées en appel, la justice estimant que les preuves de causalité étaient insuffisantes. C’est donc en toute logique que J&J a annoncé, au terme du verdict de jeudi, qu’il recourrait «à toutes les procédures d’appel à sa disposition».

Tabac: peines record

Si la peine peut s’avérer, de ce côté-ci de l’Atlantique, très lourde, celles prononcées lors de procès du tabac le sont encore plus. En 2002, un jury de Los Angeles avait ainsi condamné Philip Morris à verser 28 milliards de dollars à la famille d’un fumeur décédé d’un cancer du poumon. Et en 2000, la société avait été condamnée à 145 milliards de dollars au terme d’une class action !

Toutefois, ces peines sont généralement cassées, ou fortement amoindries, en appel. Dans le premier cas, elle a ainsi été ramenée en 28 millions de dollars. Dans le second, elle a tout simplement été annulée en 2011.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus