Etats-Unis: le réchauffement va creuser les inégalités territoriales

Le 30 juin 2017 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'effet du climat sur l'économie américaine en 2100
L'effet du climat sur l'économie américaine en 2100

Du fait du réchauffement, les Etats-Unis, dont le PIB devrait diminuer de 1,2% par degré Celsius, verront les inégalités inter-Etats se creuser. Et ce au détriment des régions qui sont déjà les plus pauvres, révèle une étude publiée jeudi 29 juin dans Science.

«Je me bats tous les jours pour les Américains», déclarait Donald Trump le 1er juin pour justifier la sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris. Un mois après ce discours, une étude publiée jeudi 29 juin dans Sciencedémontre un peu plus que le président américain, sourd aux vérités scientifiques, tire en réalité contre son propre camp.

Menée par Solomon Hsiang, de l’université de Californie à Berkeley, et ses collègues, cette étude de modélisation révèle que toute hausse de +1°C entraînera une baisse de 1,2% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

L’effet va en réalité s’accentuer au fur et à mesure que la température s’élèvera: de -0,6% du PIB par degré Celsius lorsque sera atteint le seuil de +1°C (par rapport à la période 1981-2010), la baisse atteindra 1,7% du PIB par degré Celsius au seuil de +5°C.

Six secteurs analysés

Pour parvenir à ces chiffres, les chercheurs ont étudié l’impact du réchauffement sur six secteurs qui en sont fortement affectés: l’agriculture, la criminalité, les cyclones et les tempêtes côtières –avec les inondations qui en découlent-, la demande en électricité, la mortalité et la force de travail.

Exemple, les rendements agricoles devraient baisser de 9,3% par degré Celsius, du seul fait de la hausse de température et de précipitations excessives, et en tenant compte de l’effet fertilisant du CO2 atmosphérique. Quant à la mortalité, elle pourrait s’accroître de 5,4 personnes pour 100.000 par an par degré Celsius, du fait des seules vagues de chaleur.

La demande en électricité devrait s’accroître de 5,3% par degré Celsius, en grande partie du fait de la climatisation. Toujours à cause de la température, le nombre d’heures de travail pourrait diminuer de 0,53 par °C chez les 23% de travailleurs en extérieur (construction, agriculture, etc.). Quant aux actes criminels violents, elle s’accroîtra de 0,88% par degré. Enfin, les dégâts littoraux (montée des eaux, cyclones), qui affecteront les Etats atlantiques, pourraient coûter 0,5% du PIB américain en 2100.

Des pertes de PIB s’élevant jusqu’à 20%

Il ne s’agit là que de tendances à l’échelle du pays. Pour la première fois, les chercheurs ont dressé un bilan comté par comté. Constat: quelques Etats déjà riches, principalement au nord-est et au nord-ouest des Etats-Unis, pourraient ainsi profiter du réchauffement, par exemple par une baisse de la mortalité du fait d’un moindre froid hivernal, ou par une nette amélioration des rendements agricoles.

Les Etats du sud-ouest, pour la plupart déjà défavorisés, verront en revanche leur situation se dégrader très fortement. Avec pour conséquence un creusement des inégalités, déjà fortes, au sein du pays.

«Combiner les impacts du réchauffement à travers les secteurs révèle que le réchauffement va entraîner un transfert de revenu, à partir des Etats du Sud, du centre et des Etats atlantiques du centre, vers la côte Pacifique nord-ouest, la région des Grands Lacs et la Nouvelle-Angleterre», expliquent les chercheurs.

«Dans certains comtés, les pertes médianes excèderont 20% du PIB, alors que d’autres verront leur PIB augmenter de plus de 10%. Comme les pertes seront plus grandes dans des Etats déjà plus pauvres que la moyenne, le changement climatique va accroître les inégalités déjà présentes aux Etats-Unis», ajoutent-ils.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus