Etats-Unis: le coût de l’eutrophisation

Le 21 novembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le coût de l’eutrophisation des eaux douces américaines, générée par des activités humaines, est estimé à 2,2 milliards de dollars par an (1,75 milliards d’euros), selon une étude (1) publiée dans la revue Environmental science and technology.

Des chercheurs de l’université du Kansas ont analysé les concentrations d’azote et de phosphore dans les masses d'eau des 14 écorégions américaines. L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) définit des valeurs moyennes de référence de concentration dans l'eau pour ces deux substances, qui diffèrent selon l'écorégion où se trouvent les masses d'eau. Ces valeurs ont été dépassées dans toutes les écorégions. Et dans 12 d’entre elles, plus de 90% des rivières voient leur concentration en azote et phosphore dépassée.

Les chercheurs sont parvenus à ce résultat en calculant les pertes économiques générées par l’absence d’usage récréatif lié à l’eau, la baisse de la valeur de l’immobilier à proximité de ces masses d’eau, la préservation de la biodiversité et le traitement de l’eau potable. Les deux premiers secteurs pâtissent le plus de ces pertes économiques. Et encore, soulignent les chercheurs, la perte des ressources halieutiques, liée à la floraison des algues, n’a pas pu être chiffrée.

(1) Eutrophication of U.S. freshwaters: analysis of potential economic damages, Walter K. Dodds et al., Environmental science and technology. Etude mise en ligne le 12 novembre


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus