Etats-Unis: la Californie limite le formaldéhyde

Le 03 mai 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Défenseurs de l'environnement, acteurs de la santé publique, industriels et distributeurs de bois ne contenant pas de formaldéhyde sont satisfaits de cette nouvelle. Le 26 avril, le California Air resources board (ARB) a adopté une réglementation exigeant des fabricants de produits à base de morceaux, de particules ou de fibres de bois (tels que le contreplaqué) de limiter les émissions de formaldéhyde. Cette substance est ajoutée sous forme de résine pour lier les particules de bois entre elles. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ, ou Iarc en anglais) l'a classé cancérogène avéré (catégorie 1).

De nouvelles méthodes réduisant ou supprimant l'utilisation de cette substance sont déjà disponibles, ou en cours de développement. Selon l'ARB, les nouvelles normes seront appliquées pleinement en 2012. L'air californien devrait alors contenir 500 tonnes de formaldéhyde en moins par an.

Cette démarche se rapproche de celle de la France, qui a demandé la classification du formaldéhyde par l'Union européenne, ce qui entraînerait des obligations réglementaires pour les employeurs, en particulier concernant la substitution (1).

En Californie, le risque sanitaire lié à une exposition moyenne au formaldéhyde provenant de toutes les sources possibles est compris entre 86 et 231 excès de cancers par million pour les adultes, et entre 23 et 63 excès de cancer par million pour les enfants. 

 (1) Voir l'article du JDLE: «Le formaldéhyde en attente de décision communautaire»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus