Etats-Unis: l’obésité recule chez les enfants

Le 09 janvier 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Après plusieurs décennies, l'obésité des enfants US marque le pas.
Après plusieurs décennies, l'obésité des enfants US marque le pas.

L’obésité amorce enfin son déclin chez les enfants américains, révèlent des chiffres publiés par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Après plusieurs décennies de hausse, l’obésité et le surpoids pourraient enfin marquer le pas outre-Atlantique. Un phénomène déjà pressenti début 2012, lorsqu’une étude des CDC avait montré l’atteinte d’un plateau, aussi bien chez les adultes que chez les enfants (voir le JDLE). Après cette stabilisation, Liping Pan, épidémiologiste aux CDC d’Atlanta (Géorgie), et ses collègues révèlent un début de décrue de l’obésité chez les très jeunes enfants.

Fondé sur une étude menée sur près de 27 millions d’enfants âgés de 2 à 4 ans, répartis sur 30 Etats américains et issus de milieux défavorisés, leur article montre que le taux d’obésité dans cette tranche d’âge a augmenté de 13,05% à 15,21% entre 1998 et 2003, avant de redescendre à 14,94% en 2010. Même constat pour l’obésité extrême, passée de 1,75% en 1998 à 2,22% en 2003, puis à 2,07% en 2010.

«A notre connaissance, cette étude est la première au niveau national à montrer un début de baisse de la prévalence d’obésité et d’obésité extrême chez les jeunes enfants américains», constatent les chercheurs des CDC. Selon eux, ces résultats sont source d’espoir en termes de santé, au vu des risques ultérieurs qu’il y a à débuter sa vie en surpoids.

Reste à soutenir ces progrès, pour l’instant timides: l’obésité, qui touche environ 17% des Américains âgés de 2 à 19 ans, a presque triplé depuis le début des années 1980, rappellent les CDC sur leur portail internet consacré au surpoids.

Si les chiffres de l’obésité y sont bien moins élevés qu’aux Etats-Unis, une légère embellie semble aussi se profiler en France. Selon des chiffres publiés en octobre 2012, ceux de l’étude Obépi, elle continue à s’étendre chez les adultes, mais à un rythme moins soutenu que par le passé, laissant présager l’atteinte prochaine d’un plateau (voir le JDLE).



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus