Etats-Unis: l’hydroélectricité en question à l’Ouest

Le 24 avril 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Indiens, pêcheurs et environnementalistes souhaitent la disparition des quatre barrages mis en place depuis près de 90 ans sur la Klamath river, entre l'Oregon et la Californie. A l'inverse, son propriétaire, la compagnie d'électricité PacifiCorp, estime qu'ils représentent une source d'énergie propre cruciale au moment où les émissions de CO2 constituent un des principaux problèmes de la planète.

Selon un article du New York Times publié le 19 avril, les défenseurs de l'environnement estiment que les installations hydroélectriques ont altéré le mode de vie de la communauté indienne et empêché la migration des saumons, et que l'industrie du poisson a été dévastée. Ainsi, Craig Tucker, porte-parole de la tribu Karuk du nord de la Californie, a déclaré: «Devons-nous sacrifier la qualité de l'eau pour la qualité de l'air? […] Les Indiens et les familles de pêcheurs sont-ils ceux qui doivent se sacrifier?».

La suppression des barrages est une option considérée par le gouverneur de l'Oregon Ted Kulongoski, et celui de Californie Arnold Schwarzenegger, qui n'ont cependant pas pris fermement position. On sait que le second avait proposé en début d'année de construire deux barrages sur la San Joaquin river (1).

(1) Voir l'article du JDLE: «L'Ouest américain lutte pour l'eau»





 




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus