Etats-Unis: l’arséniate de cuivre chromaté remis en cause

Le 10 janvier 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué du 8 janvier, l'Agence de protection de l'environnement (EPA) a annoncé son intention de refuser toute demande d'enregistrement de l'arséniate de cuivre chromaté (ACC), utilisé comme agent de préservation du bois dans le cadre domestique.

Le chrome hexavalent qu'il contient est déjà reconnu comme cancérogène pour l'homme lorsqu'il est inhalé. Après avoir mené une évaluation, l'EPA a considéré que les travailleurs sont exposés à un risque de cancer durant le process de fabrication, et les particuliers à d'autres types de risques dans leur habitation. Elle estime aussi qu'il existe des risques d'irritation de la peau pour les enfants en contact avec le bois traité.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus