Etats-Unis: l’affichage calorique généralisé aux chaînes

Le 26 novembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Obligatoire dans un an
Obligatoire dans un an
DR

Aux Etats-Unis, toutes les chaînes de restaurant et les distributeurs automatiques vont être tenus d’afficher le nombre de calories. Une mesure incluse dans le «Patient Protection and Affordable Care Act», loi sur la sécurité sociale promulguée en 2010 par Barack Obama.

«Les Américains mangent et boivent environ un tiers de leurs calories en dehors de chez eux, et les gens exigent désormais une information claire sur les produits qu’ils consomment», a rappelé la directrice de la Food and Drug Administration (FDA), Margaret Hamburg, lors d’une conférence de presse.

Premiers concernés par cet affichage obligatoire, les chaînes de restaurant comptant au moins 20 établissements: fast-foods, pizzerias, drive-in, mais aussi cinémas et parcs d’attractions. Tous les produits présentés sur le menu, même les boissons alcoolisées, sont concernés, à l’exception des produits temporaires ou des offres du jour.

Tout menu devra par ailleurs comporter la mention «Les recommandations nutritionnelles pour la population générale sont de 2.000 calories par jour, avec des besoins variables d’une personne à l’autre».

Plus d’infos sur demande

Sur demande du client, l’établissement sera tenu de présenter, pour chaque plat, le contenu en lipides, graisses saturées, graisses trans, cholestérol, sodium, glucides, sucres, fibres et protéines.

Une fois le texte publié au Federal Register, le 1er décembre, les établissements concernés auront un an pour se mettre en conformité. Quant aux distributeurs automatiques, objet d’un autre texte publié simultanément, ils disposeront de deux ans.

Certes l’affichage calorique est déjà obligatoire dans plusieurs villes et Etats américains. Pour la FDA, «ces critères fédéraux permettront d’éviter les situations dans lesquelles une chaîne de restaurants est soumises à des règles différentes» d’un Etat à l’autre. Une évolution saluée par la National Restaurant Association, qui se réjouit de la fin du «patchwork de lois locales».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus