Etats-Unis: étude sur les rejets des élevages

Le 18 juin 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Agence de protection de l'environnement (EPA) l'a annoncé le 14 juin: durant 2 ans et demi, des chercheurs de 8 universités vont mesurer les niveaux de sulfure d'hydrogène, de particules fines, d'ammoniac, d'oxyde nitreux et de composés organiques volatils (COV). L'étude, qui impliquera 2.600 fermes, sera dotée d'un budget de 14,6 millions de dollars (10,9 millions d'euros).

L'EPA avait constaté dans les années 1990 qu'elle ne disposait pas de données suffisantes sur les émissions dans l'air des unités d'alimentation pour animaux, ce qui rendait difficile le contrôle de ces installations conformément aux normes existantes sur les émissions. Le principal scientifique en charge de cette nouvelle initiative, qui travaille à l'université de Purdue dans l'Indiana, a déclaré: «Il n'y a jamais eu d'étude sur le long terme, et aussi large, concernant les émissions liées à l'agriculture. Nous ne connaissons pas suffisamment ce qui est émis dans l'atmosphère. Cette étude fournira à l'EPA les données dont elle a besoin pour prendre des décisions basées sur la science». Une méthode améliorée d'estimation des émissions par élevage pourra alors être mise au point.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus