États-Unis et Australie veulent remplacer Kyoto

Le 27 juillet 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Australie et les Etats-Unis ont négocié secrètement un nouvel accord international sur les émissions de gaz à effet de serre remplaçant le protocole de Kyoto, que les deux pays refusent de signer, a indiqué mercredi le ministre australien de l’Environnement, Ian Campbell.

Selon le journal The Australian, la Chine, l’Inde et la Corée du sud seraient également partie prenante. Ian Campbell a ajouté que les détails de cet accord et les pays concernés seraient annoncés «dans un avenir très proche». l’Australie travaille sur ce nouvel accord depuis un an, a-t-il précisé. «Le principal objectif d’une action efficace est d’impliquer les pays qui se développent rapidement et qui ont des besoins légitimes d’accroître leur consommation d’énergie. Mais nous devons aussi trouver la réponse aux réductions impératives d’émissions mondiales»,a-t-il ajouté. Cette nouvelle initiative américaine pour une stratégie «post-Kyoto» était au programme de la rencontre la semaine dernière à Washington entre le Premier ministre australien, John Howard, et le Président américain, George Bush.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus