Etats-Unis: Bush veut enrayer les émissions de CO2 d’ici 2025

Le 17 avril 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Est-ce pour redorer son blason de chef du seul Etat industrialisé n’ayant pas ratifié le protocole de Kyoto? George W. Bush a appelé mercredi 16 avril à stopper la croissance américaine des émissions de CO2 d’ici 2025. Les pistes proposées par le président du pays le plus émetteur par habitant sont vagues: réduction en priorité des émissions de l’industrie énergétique et mise au point de nouvelles technologies dans le domaine du nucléaire et du charbon.

«Nous faisons beaucoup pour la protection de cet environnement, a-t-il assuré. Si nous appliquons pleinement nos récentes lois, qui sont fortes, que nous adhérons aux principes que j'ai soulignés et que nous adoptons des mesures incitatives appropriées, nous placerons l'Amérique sur une voie neuve et ambitieuse pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. La croissance des émissions ralentira au cours de la prochaine décennie, s'arrêtera d'ici à 2025 et commencera à s'inverser ensuite, pour autant que la technologie continue à progresser».

L’annonce n’est pas révolutionnaire. Les 3 principaux candidats à la succession de Bush se sont déjà prononcés en faveur de mesures plus ambitieuses, telles qu’une limite aux émissions de CO2 imposées aux entreprises et un marché du carbone similaire au système européen. Il est aussi communément admis que les Etats-Unis se prononceront réellement sur la question avec l’entrée en fonction du nouveau président, en janvier 2009.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus