Etats-Unis: au moins 137 sites pollués aux cendres de charbon

Le 27 août 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La pollution des eaux par les cendres de charbon aux Etats-Unis serait pire qu’estimée. Trois associations[1] ont en effet annoncé le 26 août avoir identifié 39 nouveaux sites pollués, venant s’ajouter aux 67 sites reconnus par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA).

Les concentrations en polluants (arsenic, plomb) dans les eaux souterraines sur 32 des sites de stockage de cendres de charbon situés dans 21 Etats, excèdent les normes sanitaires fédérales pour l’eau potable, selon des mesures effectuées en 2007 et plus récemment. Les ONG, dans leur rapport, apportent les preuves d’un contrôle insuffisant des sites par les Etats. Elles appellent l’EPA à adopter des règles fédérales strictes de protection du public. Cependant, le projet de loi de l’EPA dévoilé en mai dernier ne classe pas les cendres de charbon comme déchets dangereux (voir le JDLE du 5 mai 2010). Dans quelques jours, l’agence va lancer des consultations publiques dans tout le pays sur ce projet de réglementation.

En février dernier, les ONG avaient déjà identifié 31 sites. Le nombre total de sites pollués connus s’élèverait donc à 137, répartis dans 34 Etats. Les ONG soulignent que la majorité est encore en activité et que la pollution ne peut donc pas être attribuée à de mauvaises pratiques du passé. Environ 467 sites industriels disposeraient d’un site de stockage des cendres de charbon aux Etats-Unis. 

Russell Boulding, chercheur en environnement et consultant,, a déclaré: « Nous sommes encore loin de mesurer l’étendue réelle de la contamination par les sites de stockage des cendres de charbon aux Etats-Unis». Pour mémoire, la rupture en décembre 2008 d’une telle zone de stockage dans le Tennessee a répandu plus de 4 millions de mètres cubes de boues toxiques (voir le JDLE du 9 janvier 2009).

Dans le JDLE « Les cendres de charbon reviennent sur le devant de la scène » (23 janvier 2009)



[1] Environmental Integrity Project (EIP), Earthjustice et Sierra Club



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus