Etats-Unis : amendes salées pour protéger les baleines

Le 28 décembre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le propriétaire d'un porte-conteneurs a payé une amende de 38.500 dollars (29.267 euros) à l'administration américaine des océans et de l'atmosphère (Noaa) pour avoir enfreint les limitations de vitesse destinées à protéger les baleines, selon un article du Journal of Commerce, cité par les Echos du 28 décembre .

 

Depuis 2008, une réglementation de la Noaa fixe une vitesse-limite de 10 nœuds (environ 18 km/h ) dans les couloirs maritimes sur la côte est des Etats-Unis afin de prévenir les collisions avec les baleines franches de l’Atlantique Nord en migration. Une décision saluée par les environnementalistes.

 

Le NYK Meteor, l'un des géants du transport de marchandises par mer, n'a pas été le seul à se faire prendre, précise les Echos. Six autres navires vont devoir s'acquitter d'amendes allant de 38.500 à 44.000 $ (29.267 à 33.448 €), certains ayant cumulé jusqu’à 9 infractions.

 

Il ne resterait que 350 baleines franches dans le monde, espèce menacée d'extinction. Leur lenteur de déplacement les rend susceptibles de rentrer en collision avec les navires. Mais le World Shipping Council, l'association des transporteurs maritimes basée à Washington, argue qu’aucun incident de ce genre n'a encore été enregistré.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus