Etat d’urgence pour les océans

Le 31 janvier 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La conférence de l'Unesco sur les océans, les côtes et les îles, qui s’est tenue à Paris du 23 au 28 janvier, ne s’est pas terminée sur une note optimiste. La protection des océans, menacés par l’activité humaine, requiert une action urgente et immédiate. Pour l’ensemble des experts réunis à Paris, la surexploitation des océans par la pêche et la pression démographique le long des côtes, où résident 70% de l'humanité, sont les principales menaces. «Les océans couvrent les 7 dixièmes de la planète, représentent 80% de la biodiversité et l'unique source de protéines pour un milliard d'humains», a rappelé en conclusion l'une des co-présidentes de la conférence, madame Veerle Vanderweerd, du Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue). «Les pays doivent montrer leur sérieux et les efforts qu’ils engagent au plan national», a ajouté madame Vanderweerd, en rappelant les drames auxquels ont été confrontées récemment la Nouvelle-Orléans et l'Asie. Les travaux de la Conférence ont permis d'élaborer des recommandations en prévision des 2 grands rendez-vous à venir en mars: le 4e Forum international de l'eau à Mexico, qui pour la première fois intègrera les océans, et la 8e réunion des Etats parties à la Convention de l'Onu sur la biodiversité, au Brésil.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus