ESR, nouvel éco-organisme en charge des DEEE et DDS

Le 20 novembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Christian Brabant, nouveau DG d'ESR.
Christian Brabant, nouveau DG d'ESR.

Née de la fusion d’Eco-Systèmes et de Récylum, la société ESR a officiellement été agréée comme éco-organisme pour les filières des déchets diffus spécifiques ainsi que des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ménagers et professionnels.

La naissance de l’éco-organisme ESR est consacrée par trois arrêtés publiés le 19 novembre au Journal officiel. Le premier porte son agrément, à partir du 20 novembre, pour la gestion d’une catégorie de déchets diffus spécifiques: les extincteurs et autres appareils à fonction extinctrice. La fusion des deux éco-organismes sera effective au 1er janvier 2018, et les conditions de l’agrément seront valables pour la période 2018-2020[1].

Même chose pour la gestion des DEEE ménagers, tandis que l’agrément pour les DEEE professionnels court de 2018 à 2021.

Annoncé le 30 juin dernier, le rapprochement d’Eco-Systèmes et de Récylum représente 41 entreprises productrices de lampes et d’équipements électriques et électroniques.

La direction générale d’ESR est confiée à Christian Brabant, ancien DG d’Eco-Systèmes. Hervé Grimaud (ancien DG de Récylum) occupera le poste de DG adjoint, en charge des lampes, DEEE pros et petits extincteurs. Enfin, Nathalie Yserd (actuelle directrice déléguée d’Eco-Systèmes) devient directrice déléguée d’ESR, en charge des DEEE ménagers.

 



[1] Fin au 31 décembre 2020

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus