Espionnage de Greenpeace par EDF : renvoi en correctionnelle

Le 03 novembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

EDF et deux de ses anciens responsables de la sécurité ont été renvoyés le 15 octobre devant le tribunal correctionnel de Nanterre dans l’affaire d’espionnage de Greenpeace.

En 2009, Pierre François et Pascal Durieux ont été mis en examen pour « complicité et recel d'intrusion frauduleuse informatique ». Il leur est reproché d'avoir demandé en 2006 à une société d'intelligence économique, Kargus Consultants, de recueillir de façon illégale des informations relatives au fonctionnement du mouvement écologiste et de ses éventuelles actions sur les sites nucléaires d'EDF.

Des éléments provenant de l'ordinateur de Yannick Jadot, l'ex-directeur des campagnes de Greenpeace France, aujourd'hui député européen (Europe Ecologie) ont été retrouvés sur l’ordinateur d’un informaticien de Kargus. De même, un CD-Rom contenant des informations confidentielles avait été retrouvé dans le coffre d'un des responsables d'EDF lors d'une perquisition.

Selon EDF, la société Kargus aurait dépassé le cadre du contrat qui lui avait été assigné. Elle aurait dû se borner à réaliser une « mission légale de veille sur les antinucléaires ».

L’informaticien aurait de son propre chef décidé de pirater l’ordinateur du dirigeant écologiste, ce qu’il ne conteste pas. « EDF rappelle fermement condamner toute méthode visant à obtenir des informations de manière illicite », a indiqué Alexis Gublin, l’avocat de l’entreprise publique, dans un communiqué du 3 novembre.

Le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, a indiqué dans son réquisitoire définitif signé le 30 août dernier que « la société EDF [avait] nécessairement bénéficié des informations ainsi recueillies ».

Yannick Jadot pour sa part est satisfait de cette décision. « Ce que j'attends désormais du procès, c'est l'identification de la chaîne de responsabilité qui a pu conduire une entreprise publique à des actions illégales d'espionnage », a-t-il déclaré à l’AFP.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus