Espèces protégées: Ikea ne fera pas appel

Le 11 avril 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La société Ikea a décidé de ne pas faire appel dans «l’affaire des espèces protégées». La célèbre chaîne de magasins suédoise reste condamnée à 30.000 euros d'amende dont 10.000 avec sursis.
 
Le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence avait condamné l’entreprise, le 3 juin 2010, pour destruction d'espèces protégées. Lors de la construction d'une plate-forme logistique de 65.000 mètres carrés, en 2008, à Fos-sur-Mer, (Bouches-du-Rhône), plusieurs spécimens d'espèces protégées animales et végétales ont été détruits, par négligence et sans autorisation préfectorale. Parmi les espèces concernées figuraient le lézard ocellé, la couleuvre de Montpellier, le héron cendré, ou encore le bouton-d'or.
 
Plusieurs associations dont Environnement Méditerranée, France nature environnement, Nacicca et l'Union régionale vie et nature avaient porté plainte pour «destruction de végétal non cultivé, destruction du milieu particulier d'une espèce végétale protégée non cultivée et d'une espèce animale protégée non domestique».
 
La direction d'Ikea a confirmé s'être désistée de sa procédure d'appel, informe l’AFP le 8 avril.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus