Espèces profondes: les nouveaux quotas favorisent la surpêche

Le 12 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le grenadier de roche ciblé par la surpêche
Le grenadier de roche ciblé par la surpêche

Le conseil européen des ministres de la pêche a approuvé, le 10 novembre, les nouveaux quotas d’espèces en eaux profondes pour 2015 et 2016, dont la plupart excèdent les recommandations scientifiques.

 

Proposés le 3 octobre par la Commission européenne, ces totaux admissibles de capture (TAC) visant les eaux européennes et de l’Atlantique du Nord-est dépassent les avis scientifiques pour 63% des stocks. 12 sur 19 des espèces vivant en eaux profondes sont ainsi touchées par la surpêche. La décision du Conseil de l’UE doit encore être confirmée lors d’une réunion de décembre avant d’entrer en vigueur le 1er janvier 2015.

«Les ministres ont négligé un élément-clé de la nouvelle politique commune de la pêche (PCP) en décidant de poursuivre la surexploitation des stocks vulnérables d’eaux profondes. Cela témoigne d’un mépris à la fois pour l’environnement marin et les pêcheurs dont c’est le moyen de subsistance», commente Uta Bellion, directrice du programme marin européen de Pew Charitable Trusts.

Même colère chez Oceana. «Non seulement cette décision est irresponsable mais elle est contraire aux principes de la PCP», réagit Lasse Gustavsson, directeur exécutif d’Oceana Europe.

Selon l’ONG, le conseil des ministres a particulièrement écarté deux recommandations importantes: l’arrêt de la pêche du grenadier de roche et de la dorade rose et la réduction des prises de béryx et de sabre noir.

En décembre dernier, le Parlement a adopté une résolution obligeant les institutions européennes à suivre les avis scientifiques pour protéger les écosystèmes vulnérables des fonds marins et éviter les prises accessoires. Une mesure toujours bloquée au niveau du conseil des ministres.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus