Espagne : La bourse des quotas n’attire pas les foules

Le 08 mars 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le directeur général, Javier Tordable, de la plateforme d'échange de quotas SendeCO2 s’est interrogé, jeudi, de la viabilité du marché tandis que le registre espagnol de quotas d’émission tarde à se ettre place. J. Tordable a caractérisé le marché de «farce», signalant que «50 entreprises y participent au maximum». «Où est le reste des 12 000 installations concernées ?», s’est-il interrogé au cours de journées sur le commerce d’émissions organisées à Madrid. Un représentant du secrétariat général au Changement climatique s’est montré, en revanche, plus confiant en ce qui concerne le retard pris dans la mise en place du registre national. Sans apporter plus de précision, Valvanera Ularqui a estimé que «la structure est en marche, il ne reste que des questions de procédure». Attendu au cours de ces journées, le gestionnaire officiel du registre, Iberclear, a finalement décliné sa participation considérant que les «incertitudes»pesant sur la question avec le ministère de l’Environnement étaient trop grandes.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus