- 

Espaces verts américains et GES

Le 22 février 2010 par Gaëlle Fras
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les espaces verts américains pourraient être une source de gaz à effet de serre, et non pas un puits de carbone. La faute à leur entretien très énergivore, selon une étude –la première du genre– publiée en janvier dans la revue Geophysical research letters (1).

Des chercheurs de l’université de Californie à Irvin se sont penchés sur l’entretien des espaces verts en Californie du Sud. Il émet plus de CO2 que la végétation n’en capture par photosynthèse.

Les émissions de dioxyde d’azote (NO2) contrebalancent de 10 à 30% du CO2 séquestré par les espaces verts. Mais le bilan carbone est positif du fait d’une consommation de carburant liée à l’entretien –production d’engrais, tonte, soufflage des feuilles…

(1) «Carbon sequestration and greenhouse gas emissions in urban turf», A. Townsend-Small et al, Geophysical research letters, en ligne le 19 janvier et actualisé le 18 février


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus