Eric Besson engage les constructeurs automobiles à faire leur travail

Le 06 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
 
Est-ce pour passer à la vitesse supérieure ou pour éviter que les industriels ne relâchent l’accélérateur? Quoiqu’il en soit, Eric Besson est décidé à faire avancer le dossier de la voiture électrique et du véhicule hybride.
 
Pour preuve: le ministre chargé de l’industrie et de l’énergie a réuni, aujourd’hui 6 septembre à Bercy, le gratin de l’industrie du véhicule «décarboné». Histoire de faire le point, certes. Mais aussi pour leur faire signer une «charte pour l’industrialisation du véhicule électrique».
 
Que dit ce texte impérissable? Que les fabricants de véhicules, de batteries, de matériels électriques, ainsi qu’ERDF ou le président de La Poste devront prendre des engagements auxquels ils n’auraient pas pensé tout seul.
 
Ces industriels doivent ainsi s’engager à proposer des «offres de véhicules électriques et hybrides attractives» pour les particuliers, les acquéreurs de flotte et les collectivités. Ce qui est toujours mieux si l’on veut vendre beaucoup de véhicules.
 
Ils devront aussi «assurer le plus haut niveau de sécurité des véhicules». Pas du luxe, après les problèmes de mise au point qu’ont connu certains d’entre eux. ERDF devra aussi «faciliter la recharge domestique des véhicules». Un sujet auquel la filiale d’EDF n’a évidemment pas pensé. Heureusement que les ministres sont là.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus