EPR de Penly: l’enquête publique aura lieu mi-octobre

Le 30 août 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Alors que cet été les voix se sont élevées contre les projets de réacteurs nucléaires de troisième génération (EPR) (voir le JDLE), le ministre en charge de l’énergie Eric Besson a déclaré le 29 août que l’ouverture de l’enquête publique pour le projet de Penly se ferait au mois d’octobre.
 
Du même type que celui de Flamanville, le projet d’EPR de Penly (Seine-Maritime) a été annoncé fin janvier 2009 par le président de la République. L’enquête publique devait commencer le 1er juin dernier, mais un report a été annoncé. Selon le réseau «Sortir du nucléaire», ce retard est dû au manque de maturité de la technologie actuellement utilisée pour la construction de la centrale. «Le système de contrôle-commande et des couvercles de cuve n’est pas du tout au point: problème au niveau des soudures, des barres de contrôle, des anneaux qui assurent l’étanchéité... or il s’agit du cœur même du projet», explique l’ONG (dans le JDLE).
 
Début mai 2011, en pleine catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon, Christophe de Margerie, le PDG de Total, avait indiqué dans le magazine Challenges que la réflexion sur ce projet était «stoppée», rappelle l’AFP le 29 août. Mais le 21 juillet dernier, Hervé Machenaud, le patron du nucléaire d’EDF a confirmé la réalisation du projet d'EPR à Penly auprès du journal Les Echos. Il a toutefois précisé que la mise en service ne se ferait plus en 2017, mais en 2020.
 
EDF devra dans tous les cas revoir sa copie en ce qui concerne la sécurité de ce projet, comme lui a demandé l’Autorité environnementale (dans le JDLE).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus