EPR de Flamanville: ça ne s’arrange pas

Le 05 septembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les problèmes s'accumulent à Flamanville 3.
Les problèmes s'accumulent à Flamanville 3.
EDF

Après les ferraillages insuffisants, le manque de suivi de la qualité du bétonnage, des fissures dans l’ilot nucléaire, des anomalies sur l’enceinte, l’installation de 45 consoles inadéquates, sans oublier deux accidents mortels en 2001, voilà que l’on monte à l’envers des vannes d’importance sur la tête de série française de l’EPR, à Flamanville.

Le 2 juillet dernier, Areva a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) qu'une «vanne (avait été) montée à l'envers. Ce qui devait être à gauche était à droite, ce qui devait être à droite était à gauche», a indiqué à l'AFP le directeur de l'ASN de Caen, Simon Huffeteau, confirmant des informations du Canard enchaîné du 4 septembre.

Manque de personne compétence en tuyauterie

Cette vanne, «un équipement qui fait environ deux mètres de long sur un petit mètre de large en termes d'encombrement général» se trouve sur un circuit «de sauvegarde qui est utilisé en situation accidentelle par exemple», a aussi précisé Simon Huffeteau.

L'absence «d'une personne compétente en tuyauterie» au moment du montage de la vanne est l'une des causes du problème, a confirmé l'ASN.

Le leader français du nucléaire, qui monte cette pièce sur le chantier de Flamanville 3, avait de lui-même suspendu la fabrication de cette vanne, mais le gendarme du nucléaire lui a demandé d'arrêter d'autres activités de montage d'équipements similaires, jusqu'à ce qu'un point satisfaisant sur leur organisation en général soit fourni à l'ASN.

Le montant de la facture de la construction du premier EPR hexagonal s’établit désormais à plus de 8 milliards d'euros, contre 3,3 initialement prévu.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus