Epidémie d’infection d'Escherichia coli : conseils pour réduire les risques d’une exposition dans les légumes

Le 22 juin 2011 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 17/06/2011 par Alda Bassanza

Végétaux > Légumes

 

Dans un communiqué du 9 juin 2011, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) formule des conseils en vue d'atténuer les risques liés à la bactérie "Escherichia coli producteurs de shiga-toxines" (STEC) dans les denrées alimentaires. Il annonce également la publication de rapports sur la prévalence et l’incidence des bactéries STEC chez l’homme, l’animal et dans les aliments.
Suite à une demande de la Commission européenne, l’Efsa était invitée à fournir des conseils sur l’exposition relative de l’homme aux STEC par l’intermédiaire d’une contamination à la surface ou à l’intérieur des légumes et par l’intermédiaire de la manipulation des légumes depuis la ferme jusqu’au consommateur. "En raison du peu d’informations disponibles sur la présence de STEC dans les légumes, les scientifiques de l’Efsa n’ont pas été en mesure d’estimer l’exposition relative pour l’homme par ces voies".
 
Dans ses deux rapports publiés le 8 Juin 2011, l'Efsa émet également des conseils et analyse les risques de contamination bactérienne. Elle constate que de nombreux types d'aliments ont été identifiés comme étant une source potentielle de STEC mais a évalué spécifiquement l’exposition possible par l’intermédiaire des légumes. La contamination des légumes avec les STEC peut se produire dans les différentes étapes de la chaîne alimentaire, notamment, pendant la production primaire, la récolte et post-récolte ou lors de la transformation du produit. La contamination bactérienne des légumes se fait essentiellement sur la surface des tissus des plantes mais elle peut également être interne.
 
L'Efsa rappelle que concernant les options d'atténuation, l'utilisation de bonnes pratiques agricoles (BPA), bonnes pratiques de fabrication (BPF), et d'analyse des dangers et maîtrise des points critiques (HACCP) dans les fruits frais et l'industrie des légumes, fournissent un cadre de base afin d'obtenir des produits sûrs pour le consommateur. L'EFSA précise par ailleurs, que la seule méthode efficace pour éliminer les STEC des aliments est d'appliquer un traitement bactéricide, comme le chauffage (par exemple la cuisson ou la pasteurisation) ou l'irradiation. 
 
Pour rappel, dans un communiqué du 3 juin 2011, l'Efsa avait publié les recommandations préventives que l'Institut fédéral allemand pour l'évaluation des risques qui avaient été émises dans le cadre de l'épidémie actuelle d’infection d'Escherichia coli. L'Efsa avait également rappelé les précautions à prendre pour la manipulation des aliments.

Source : 
-Communiqué de l'Efsa,"Efsa issues advice to mitigate risks from possible exposure to STEC in vegetables", 9 juin 2011 ; 
- Rapport de l'Efsa, "Urgent advice on the public health risk of Shiga-toxin producing Escherichia coli in fresh vegetables", 8 juin 2011 ; 
- Rapport de l'Efsa, "Shiga toxin/verotoxin-producing Escherichia coli in humans, food and animals in the EU/EEA, with special reference to the German outbreak strain STEC O104", 8 juin 2011.
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus