Eoliennes: Xavier Bertrand menace la filière de disette dans sa région

Le 01 juillet 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Xavier Bertrand, candidat à la primaire Les Républicains.
Xavier Bertrand, candidat à la primaire Les Républicains.

Le président de la région Hauts-de-France préfère l’atome à l’éolien.

Fin 2014, les Hauts-de-France était la deuxième région productrice d’énergie éolienne de France (avec une puissance cumulée de 2.011 mégawatts). Une situation qui ravirait n’importe quel politique normalement inquiet devant l’accélération du changement climatique et la débandade financière d’EDF. Mais pas Xavier Bertrand. A l’occasion d’une conférence consacrée à la troisième révolution industrielle organisée à Amiens cette semaine, le président de la région a déclaré que «chaque fois qu'il y aura un projet (d’implantation d’éoliennes), la région y sera défavorable», rapporte France Bleu Nord.

Un EPR régional

Peu lui chaut que la région ne dispose d’aucune compétence pour trancher en matière d’implantation de moulins à vent. Ce que vise vraiment l’aspirant au poste de président de la République, c’est de garder intacte la filière nucléaire. Il espère d’ailleurs, «dans 10 ou 15 ans», voir s’implanter un EPR, «parce que non seulement c'est de l'indépendance énergétique mais en plus c'est des milliers et des milliers d'emplois». «Les éoliennes ne créent pas autant d'emplois, et puis quand on pense éoliennes, c'est aussi pour faire sortir la région du nucléaire. Moi je ne veux pas que la région sorte du nucléaire.» Encore une décision  –la sortie du nucléaire- qui excède largement les compétences régionales.

3 milliards en 4 ans

La région est toutefois moteur en termes économiques. Les Hauts-de-France ont même créé ‘proch’emploi’, une déclinaison régionale de Pôle Emploi pour créer «un maillon entre les employeurs et les demandeurs d’emploi», selon les mots de Xavier Bertrand en janvier dernier. Les chiffres avancés par Ralph Grass, le délégué régional de France Energie Eolienne (FEE) qui regroupe les constructeurs, l’intéresseront donc sûrement: «Dans les 4 ans, la profession va investir 3 milliards d'euros dans la région Hauts-de-France, je ne connais aucune autre industrie qui investisse autant. On paie chaque année 57 M€ d'impôts locaux pour les communes, les communautés de communes et les départements.» La production d’énergie éolienne représente au moins 1.600 emplois dans la région.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus