Eolien : Washington poursuit Pékin devant l’OMC

Le 23 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Chine s'est déclarée « très inquiète », ce jeudi 23 décembre, de la décision des Etats-Unis de déposer une plainte devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour que Pékin cesse ses subventions à l'industrie de l'énergie éolienne.

Dans un communiqué diffusé mercredi, le représentant américain au commerce fustige, en particulier, le fond spécial pour l’industrie éolienne qui imposerait aux constructeurs chinois de turbines de n’utiliser que des composants locaux pour pouvoir bénéficier d’aides publiques. « Ces aides apparaissent comme des barrières aux exportations américaines en Chine », justifie Ron Kirk.

Entendant lever la barrière protectionniste, Washington veut donc faire condamner la Chine par l’OMC. « La Chine est très inquiète que les Etats-Unis aient transmis cette affaire à l'OMC... et va examiner attentivement la demande de discussions » formelles de Washington, selon un communiqué du ministère chinois du commerce.

La démarche américaine fait suite à une plainte, déposée le 14 octobre dernier par le syndicat américain de la métallurgie (USW, selon l’acronyme anglais). Dans son mémoire, l’ USW reproche à la Chine son protectionnisme dans le secteur des énergies vertes : restriction d’accès aux terres rares chinoises (nécessaires pour la fabrication de composants électroniques), transfert de hautes technologies obligatoires, obligation d’intégrer 80 % de composants chinois dans les produits vendus en Chine, aides publiques illégales. Selon l'USW, Pékin aurait accordé plus de 216 milliards de dollars (165,3 milliards d’euros) de subventions aux fabricants de technologies visant à réduire les émissions carbonées.

Suite à la demande américaine, des représentants américains et chinois vont, dans un premier temps, avoir des discussions pour tenter de résoudre le différend. Si aucune solution n'est trouvée à l'amiable, les Etats-Unis peuvent ensuite demander à l'OMC de prendre des sanctions contre la Chine. « Les mesures prises par la Chine pour développer l'énergie éolienne permettent des économies d'énergie, des réductions d'émission et la protection de l'environnement », affirme le ministère chinois.

Les Etats-Unis et la Chine ont une longue liste de différends commerciaux, depuis les exportations de pneus chinois à celles des poulets américains, en passant par la valeur de la monnaie chinoise, le yuan, que les Américains jugent sous-évaluée.

L’offensive américaine est lancée trois semaines avant la visite d’Etat qu’effectuera aux Etats-Unis le président chinois Hu Jintao.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus