Eolien offshore: une première batterie installée en Ecosse

Le 29 juin 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La ferme éolienne de Hywind (Ecosse)
La ferme éolienne de Hywind (Ecosse)
Statoil

Le groupe norvégien Equinor (ex-Statoil) et son partenaire émirati Masdar vont doter leur ferme éolienne flottante de Hywind d’une batterie de stockage, une première mondiale, ont-ils annoncé mercredi 27 juin. Ce dispositif, dont l’activité sera régulée de manière informatique, pourrait être utilisé pour d’autres énergies renouvelables, tels que le solaire et l’éolien terrestre.

D’une capacité d’environ 1 mégawatt, cette batterie, dénommée Batwind, permettra d’emmagasiner de l’électricité lorsque les éoliennes fonctionnent, et de l’injecter dans le réseau en l’absence de vent. Elle sera installée sur le site de Hywind, au large de Peterhead (Ecosse), première ferme éolienne flottante au monde, mise en service en novembre 2017.

Installée à terre, Batwind fonctionnera de manière quasi-autonome, son activité (stockage ou injection d’électricité) étant régulée par voie d’algorithmes. Ceux-ci intégreront divers facteurs, tels que la météorologie, le jour et l’heure, le prix de l’électricité, le profil de consommation et l’état du réseau.

Un système «smart»

«S’il existe de nombreux produits de stockage d’électricité sur le marché, les logiciels informatiques sont à un stade de développement moins avancé. Nous souhaitons indiquer à la batterie quand elle doit retenir et stocker l’électricité, et quand elle doit l’envoyer dans le réseau (…) Il sera très intéressant de voir jusqu’à quel point nous pourrons développer cette association entre batterie et logiciel, en vue de rendre Batwind le plus ‘intelligent’ [«smart» en anglais] possible», a déclaré Sebastian Bringsvaerd, directeur du développement de Hywind.

Au-delà de l’éolien offshore, le système Batwind pourrait être étendu à d’autres types d’énergie, tels que le solaire et l’éolien terrestre, espère Equinor. «Nous pensons qu’il étendra le marché de toutes les sources d’énergie renouvelable», estime Sebastian Bringsvaerd. Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA) publié en octobre 2017, les coûts d’équipement en batteries pourraient chuter de 50% à 66% d’ici à 2030.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus