Eolien marin: alliance entre Engie et EDPR

Le 06 mars 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des éoliennes bientôt au large de Dunkerque?
Des éoliennes bientôt au large de Dunkerque?
Nicolas Job / Heos Marine

Clôture, aujourd’hui 6 mars, de l’appel d’offres sur le parc éolien marin de Dunkerque.

Les discussions entre les industriels et l’Etat vont pouvoir débuter. C’est aujourd’hui que la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ramasse les dossiers de présélection des opérateurs postulant pour le développement du champ éolien marin de Dunkerque.

Lancé en avril 2016, ce troisième appel d’offres éolien offshore est particulier. Pour la première fois, l’Etat mettra en œuvre un nouveau mode de sélection: le dialogue concurrentiel, instauré par le décret du 17 août 2016.

Dialogue concurrentiel

«Les candidats, précise le texte, seront d'abord présélectionnés sur la base de leurs capacités techniques et financières. Une phase de dialogue sera ensuite organisée entre l'Etat et les candidats présélectionnés afin de définir les conditions auxquelles devront répondre leurs offres. A l'issue de cette phase, le cahier des charges définitif sera élaboré et les candidats seront invités à soumettre leur offre. Après instruction et examen de ces offres, les lauréats seront désignés par le ministre chargé de l'énergie.»

Plusieurs groupes ont fait connaître leur intérêt pour ce parc, dont la puissance n’a pas été définie précisément: EDF (en charge des parcs de Courseulles-sur-Mer et de Fécamp) et l’Allemand WPD Offshore.

Rendez-vous en 2018

Ce matin, c’est le consortium Engie-EDPR (en charge de la construction et de l’exploitation des parcs de Yeu-Noirmoutier et de Dieppe-Tréport) qui s’est manifesté. Dans leur communiqué commun, les partenaires affirment candidater pour «l’implantation d’un parc d’une capacité comprise entre 250 et 750 mégawatts (MW)».

Selon le calendrier mis en ligne par le ministère de l’environnement, le lauréat devrait être désigné au début de l’année prochaine, pour une mise en service espérée vers 2021. D’ici là, l’hôtel de Roquelaure aura lancé un nouvel appel d’offres pour un parc situé à proximité de l’île d’Oléron.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus