Eolien: les demandes de permis de construire ont le vent en poupe

Le 23 novembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le secteur de l’éolien connaît une forte progression en France, selon la Direction générale de l’énergie et des matières premières. Celle-ci vient de publier son enquête annuelle sur l’instruction des demandes de permis de construire des éoliennes. Avec 900 demandes, 2007 aura été une année fructueuse pour le secteur.

292 permis représentant 1.480 mégawatts (MW) ont été délivrés pour construire des éoliennes entre les 1er février 2006 et 2007, selon une enquête de la Direction générale de l'énergie et des matières premières (DGEMP). Depuis 2004, celle-ci interroge chaque année les préfets pour connaître la situation de l'éolien dans les départements. Ces projets autorisés s'ajoutent aux 2.787 MW accordés entre 2004 et 2006.

Le nombre de demandes d'autorisation est en forte hausse, soit 900 pour 5.171 MW en cours d'instruction pour l'année 2007, contre 556 pour 3.198 MW deux ans plus tôt. La durée moyenne d'instruction est de 13 mois en moyenne, allant de 4 à 24 mois selon les départements. Si la hausse de la puissance n'est pas proportionnelle à celle des demandes, c'est parce que la puissance moyenne d'un aérogénérateur est passée en 2006 de 2,2 à 1,8 MW. Plusieurs parcs sont composés de machines de taille modeste (750 kilowatts).

182 permis ont été refusés entre 2006 et 2007, principalement pour des raisons de protection des paysages et des espèces animales et végétales. Ce taux de refus a augmenté de 11 points par rapport à 2006 pour s'élever à 33%. Le taux de recours est historiquement bas: s'élevant à 14%, il a chuté de 13 points par rapport à l'an passé.

Pour la deuxième année consécutive, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) est la première en termes de refus de permis de construire, reposant pour une large part sur des préoccupations paysagères et de protection des espèces animales et végétales. Après une baisse significative en 2006, les régions Languedoc-Roussillon, Haute-Normandie et Picardie présentent à nouveau un taux de refus élevé. Toutefois, le nombre de permis de construire déposés dans ces régions y demeure particulièrement élevé. En revanche, le taux de refus est respectivement divisé par 2 et 3 dans les régions Centre et Poitou-Charentes.

Quant aux zones de développement de l'éolien (ZDE), sur lesquelles l'enquête s'est penchée pour la première fois (1), 18 ont été créées, 63 propositions sont actuellement instruites, 86 projets étudiés et 5 refusés. La Lorraine est la région où la plus grande ZDE – près de 11.000 hectares– a été proposée.



(1) Depuis 2005, le dispositif de soutien économique à l'éolien implique davantage les collectivités territoriales. La loi de programme n°2005-781 offre la possibilité aux communes de proposer au préfet des ZDE. Depuis le 14 juillet 2007, seules les installations situées dans une ZDE peuvent bénéficier de l'obligation d'achat. Pendant deux ans, ancien et nouveau mécanismes vont cohabiter afin de ne pas briser l'élan de l'éolien.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus