Eolien: le projet de Saint-Nazaire purgé de tous recours

Le 07 juin 2019
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
80 éoliennes de 6 MW devraient être installés sur le banc de Guérande.
80 éoliennes de 6 MW devraient être installés sur le banc de Guérande.
Orsted

EDF et Embridge se donnent quelques mois avant de prendre une «décision finale d’investissement».

 

Le Conseil d'État a validé vendredi 7 juin le projet de parc de 80 éoliennes en mer au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), rejetant les recours déposés par des associations environnementales, a-t-on appris auprès de la juridiction.

Réglant l'affaire au fond, la plus haute juridiction administrative française a rejeté les requêtes du Groupement des résidents pour la sauvegarde environnementale de La Baule et de l'Association pour la protection du site et de l'environnement de Sainte-Marguerite.

troisième rejet

En première instance, comme en appel, la justice administrative avait déjà rejeté la demande d'annulation formulée par les associations. «Cette décision du Conseil d'État confirme la robustesse du projet», s'est félicité Bruno Bensasson, PDG d'EDF Renouvelables, dans un communiqué de presse.

«L'arrêt rendu par le Conseil d'État va permettre à EDF Renouvelables et à (la société canadienne) Enbridge de poursuivre le développement du projet, en vue d'une décision finale d'investissement», ajoute la filiale d’EDF.

Attribué en 2012, le projet vise à implanter 80 éoliennes de 6 mégawatts de capacité unitaire sur le banc de Guérande, sur une surface globale de 78 km³ située entre 12 et 20 km au large.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus