Eolien: EDF se lance dans le grand bain

Le 04 mai 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le parc de Neart na Gaoithe comportera 54 turbines de 8 MW.
Le parc de Neart na Gaoithe comportera 54 turbines de 8 MW.
VLDT

Bloqué en France par le gouvernement d'Edouard Philippe, l’énergéticien investit dans un grand parc éolien marin écossais.

C’est un sacré saut dans la mer que vient d’effectuer EDF Energies nouvelles (EDF EN). Jeudi 3 mai, la filiale ENR de l’énergéticien français a annoncé avoir acquis le projet de champ éolien marin de Neart na Gaoithe (la force du vent, en gaélique).

Précédemment détenu par Mainstream Renewable Power, ce projet prévoit la mise à l’eau de 54 turbines de 8 mégawatts (MW) unitaire d’ici à 2023, sur une surface de 105 kilomètres carrés, au large de la côte orientale de l’Ecosse.

Selon l’énergéticien, le projet dispose de toutes les autorisations administratives ainsi que des accords pour le raccordement au réseau terrestre d’électricité.

Même contrat que le nucléaire

Comme les deux EPR de la future centrale nucléaire de Hynkley Point C, il bénéficie d’un Contract for Difference d’une durée de 15 ans au tarif de 114,39 livres le mégawattheure (140 €/MWh). Ce projet bénéficie par ailleurs d’un régime de vent parmi les meilleurs d’Europe.

L’investissement total nécessaire à la réalisation du projet s’élève à près de 1,8 Md£ (2,04 Md€). Dans un communiqué, EDF envisage de «partager cet effort d’investissement» avec d’autres actionnaires.

Jusqu’à présent, l’expérience d’EDF en matière d’éoliennes marines est modeste. EDF EN a acquis des participations dans le champ belge de C-Power (325 MW) et exploite 32 éoliennes (103 MW) au large du Royaume-Uni.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus