Environnement et intercommunalité

Le 10 mars 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
logo3d
logo3d
Le numéro 100 des Données de l’environnement, publié le 8 mars, par l’Institut français de l’environnement (Ifen) souligne l’importance des groupements intercommunaux dans la gestion de l’environnement. En 2002, les dépenses en environnement des collectivités locales étaient d’environ 21 milliards d’euros, soit 340 euros par habitant. Plus de 90% de ces dépenses ont été financés par les communes et leurs groupements (dépenses figurant au budget communal et intercommunal). Les groupements ont ainsi dépensé pour l’environnement en 2002 le double des communes. Les départements (6%) et les régions (3%) versent le complément. L’environnement correspond à 45% du total des dépenses des groupements intercommunaux. L’eau, les déchets et l’environnement urbain sont les trois postes de dépenses essentiels. Le domaine de l’eau est marqué par la prépondérance des dépenses en investissement, notamment pour l’assainissement. L’Ifen souligne toutefois l’existence de fortes disparités régionales. Ainsi, les montants par habitant consacrés par les communes et leurs groupements aux dépenses environnementales varient du simple au double suivant les régions. Le poids des groupements intercommunaux est également variable. Le Nord - Pas-de-Calais et les Pays de la Loire se distinguent par une forte implication intercommunale dans la gestion de l’environnement, tandis que l’Île-de-France fait figure de parent pauvre de l’investissement "environnemental".


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus