ENR: accord entre le SER et RTE

Le 08 février 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
A terme, RTE pourrait piloter les grandes centrales renouvelables.
A terme, RTE pourrait piloter les grandes centrales renouvelables.

Les relations s’améliorent entre le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE) et le Syndicat des énergies renouvelables (SER). A l’occasion du congrès annuel du SER, les deux protagonistes ont présenté le 7 février une «démarche de coopération».

Les deux acteurs s’engagent à améliorer l’articulation entre la planification des projets de production et celle des ouvrages du réseau de transport à l’occasion de la réalisation des schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR).

Le SER s’efforcera de faire part à RTE, «le plus en amont possible, des zones de localisation présentant un potentiel important». De son côté, RTE veillera à proposer, si possible, des variantes de raccordement lors de la concertation sur les S3REnR et à tenir compte des possibilités d’intégrer les spécificités des installations éoliennes et solaires pour le dimensionnement du réseau.

A plus long terme, le SER et RTE tenteront de rendre des parcs éoliens ou de grosses fermes photovoltaïques directement pilotables par les centres de dispatching du gestionnaire des réseaux à haute tension.

Enfin, RTE et le SER publieront, en outre, un Observatoire des énergies renouvelables. Un titre qui est déjà utilisé par Observ’ER.