ENR 2010, l’objectif inatteignable

Le 30 avril 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
«L’Europe risque de ne pas atteindre ses objectifs de 2010 en matière d’énergies renouvelables, en dépit de la législation en vigueur, des recommandations, des exhortations et même des procédures d’infraction engagées à l’encontre de certains Etats membres.»
Cette phrase est extraite des conclusions d’un rapport de la Commission, publié vendredi 24 avril, sur les progrès des énergies renouvelables dans l’Union européenne.

La directive sur l’électricité renouvelable (1) adoptée en 2001 fixait à l’UE un objectif de 21% d’électricité renouvelable en 2010. Une part de 15,7% était atteinte en 2006, et 19% devraient l’être en 2010. Seules l’Allemagne et la Hongrie ont atteint leur objectif pour 2010.

Si la Suède, l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Autriche et l’Espagne produisent le plus d’électricité renouvelable –près de 80 térawattheures par an pour la première, plus de 40 TWh/an pour la dernière–, l’essentiel de la croissance des ENR provient des efforts faits en matière d’éolien dans un nombre limité de pays, relève la Commission.

L’exécutif européen indique que les Etats membres n’ont pas échangé entre eux de garanties d’origine d’électricité, comme le leur permettait la directive, pour faciliter l’atteinte de leurs objectifs. Parmi les obstacles au développement de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, la Commission insiste sur la multitude d’autorités à consulter et la complexité des procédures; l’absence de règles adéquates en matière de connexion au réseau; la limitation de la capacité du réseau à accueillir l’électricité renouvelable; les tarifications différentes et opaques pour la connexion; les discriminations à l’égard des petits producteurs d’électricité par rapport aux grands producteurs historiques d’énergie conventionnelle.

Depuis 2004, 61 procédures d’infraction ont été engagées par la Commission. 16 cas n’ont pas encore été résolus.

En matière d’agrocarburants, la directive adoptée en 2003 (2) prévoyait pour 2005 et 2010 une part d’énergies renouvelables dans les transports respectivement de 2% et 5,75%. Les carburants d’origine végétale, constituant la quasi-totalité des ENR utilisées dans le secteur jusqu’en 2010, avaient atteint une part de 1% en 2005 et de 2,6% en 2007 dans la consommation des transports. Seule l’Allemagne a atteint l’objectif pour 2010, suivie de Malte et de la Bulgarie, qui ont atteint 80%.

26% du diesel d’origine végétale et 31% de l’éthanol consommés sur le continent en 2007 étaient importés. «Les importations nettes de bioéthanol sont passées de 171 kilotonnes équivalent pétrole en 2005 à 397 Ktep en 2007. La balance commerciale de l’UE pour le biodiesel, qui était positive en 2005 (355 Ktep exportées), est devenue négative en 2007 (1,8 Mtep importées)», selon le rapport.

Enfin, et malgré l’absence de réglementation européenne en la matière, la Commission estime que seules la Finlande, la Lettonie et la Suède ont dépassé le cap des 40% d’énergies renouvelables dans le secteur du chauffage en 2006. Pour ce secteur, l’utilisation de biomasse est dominante et «devrait représenter les deux tiers de l’énergie renouvelable en 2020 en ce qui concerne la consommation d’énergie primaire». Dans son plan d’action dans le domaine de la biomasse, publié en 2005, l’UE estimait qu’elle pourrait contribuer à hauteur de 150 Mtep des besoins en énergie en 2010. Seulement 88 Mtep de biomasse étaient consommées en 2006.

(1) Directive 2001/77/CE relative à la promotion de l'électricité produite à partir de sources d'énergie renouvelables sur le marché intérieur de l'électricité
(2) Directive 2003/30/CE visant à promouvoir l'utilisation de biocarburants ou autres carburants renouvelables dans les transports


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus