Engie poursuit sa sortie des énergies fossiles

Le 12 mai 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Engie produit 55 millions de barils équivalent pétrole par an.
Engie produit 55 millions de barils équivalent pétrole par an.
Engie

Le groupe se débarrasse de la plupart de ses activités pétrolières.

 

L’énergéticien poursuit sa mue décarbonée. Jeudi 11 mai, le groupe dirigé par Isabelle Kocher a annoncé avoir ouvert des négociations exclusives pour céder ses activités d’exploration-production d’hydrocarbures (EPI). L’ex-GDF-SUEZ produit environ 148.000 barils équivalent pétrole par jour (6 fois moins que le groupe Total). Il dispose par ailleurs de réserves prouvées et probables dont le volume est estimé à 672 millions de barils.

Démantèlement compris

L’acquéreur de ces activités devrait être Neptune Energy, producteur indépendant britannique, créé par Carlyle Group, CVC Capital Partners. Présidé par Sam Laidlaw, ancien patron de Centrica, Neptune Energy devrait se porter acquéreur de 70% du capital d’EPI, pour un montant de 4,7 milliards d’euros, dont 1,1 milliard de provisions pour le démantèlement des installations offshore. Les 30% restant sont la propriété, depuis 2011, de China Investment Corporation, un fonds d’investissement chinois. Engie entend néanmoins conserver une participation de 30% dans le gisement de gaz naturel de Touat (Algérie), en phase de développement.

Réduire les activités à risques

Cette opération est l’occasion pour Engie de réduire un peu plus la part de ses activités non régulées qui ne représenteront plus que 15% de son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) à la fin de l’année prochaine, indique le groupe dans un communiqué. Elle permettra aussi à l’entreprise de poursuivre son désendettement (-2,4 milliards).

Enfin, l’entreprise devrait aussi réussir à réduire son empreinte carbone. Ce ne sera pas un mal. En 2016, le groupe a émis 120 millions de tonnes de gaz à effet de serre (-9% en un an). A l’horizon 2020, son objectif est de réduire de 20% ses émissions énergétiques par rapport au niveau comptabilisé en 2012.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus