Engie devra vendre son gaz plus cher

Le 03 mai 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les prix d'Engie ne couvrent pas ses coûts.
Les prix d'Engie ne couvrent pas ses coûts.
DR

Les anciens monopoles n’aiment jamais ouvrir leur marché à la concurrence. Engie ne fait pas exception à la règle. Et le groupe nouvellement dirigé par Isabelle Kocher vient de se faire taper sur les doigts par l’Autorité de la concurrence.

 

Tout commence en octobre dernier. Direct Energie dépose plainte contre l’ex-GDF Suez devant l’Autorité pour pratiques anticoncurrentielles.

 

Le ‘fournisseur alternatif’ de gaz reproche notamment à l’opérateur historique de vendre des contrats de fourniture de gaz naturel à des prix inférieurs à ses coûts de revient. Ce que la loi interdit.

 

Après enquête, l’Autorité de la concurrence vient de donner raison au plaignant. Les offres de marché destinées aux particuliers «bénéficient, selon les analyses de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), de la prise en charge d'une partie de leurs coûts commerciaux via les tarifs acquittés par les clients en tarif réglementé de vente (TRV). Il n'est donc pas exclu qu'une fois les coûts commerciaux correctement affectés aux deux offres, les offres de marché ne couvrent pas leurs coûts totaux», conclut le gendarme de la concurrence.

 

Ce n’est guère mieux pour les professionnels: «Les prix proposés par Engie pour l'ensemble de son activité de fourniture d'offres individualisées aux clients non résidentiels sont susceptibles de ne pas lui permettre d'être profitable, y compris à court terme, ce qui signifierait qu'Engie pourrait perdre de l'argent sur une très grande partie des offres qu'elle vendrait dans ces conditions.»

 

Considérant qu’il s’agit là d’atteintes graves et immédiates au secteur, le régulateur enjoint à Engie de fixer les prix de ces offres de marché individualisées «en tenant compte de tous les coûts qu'elle doit supporter à court terme pour la commercialisation de ces offres, y compris les coûts commerciaux et les coûts liés aux certificats d'énergie».

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus