Enevate accélère pour ralentir les temps de charge

Le 14 février 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
5 minutes suffisent à recharger 75% de leur batterie assure Enevate
5 minutes suffisent à recharger 75% de leur batterie assure Enevate
Enevate Corporation

L’entreprise californienne a développé une batterie à faible coût, très rapidement rechargeable dispense une charge rapide et une autonomie élevée pour les véhicules électriques. Et surprise, la technologie est prête à la commercialisation.

 

Enevate, avance bien sur ses batteries. Si bien que la jeune pousse a annoncé sur son site lundi 10 février que sa technologie de 4e génération était commercialisable. Mieux, elle peut dors et déjà être fabriquée à l’échelle d’une Gigafactory.  

Comment ça marche ?

74 millions d’heures de tests, un million de mètres d’électrodes produit, et 2 milliards de données de test plus tard, la XFC-Energy de 4ème génération était née. A dominante silicium, ces batteries sont capables d’«offrir une charge extrêmement rapide avec une densité d’énergie élevée et un coût de matériaux inférieur à celui des batteries Li-ion conventionnelles, tout en restant compatible avec les procédés de fabrication de batteries existantes ».

Partenaires multiples. La société a levé plus de 110 millions de dollars auprès d’investisseurs, parmi lesquelles Renault-Nissan-Mitsubishi, LG Chem, Samsung, Mission Ventures, Draper Fisher Jurvetson, Tsing Capital, Infinite Potential Technologies, Presidio Ventures (une société de Sumitomo Corporation),

Elle charge 75 % de la capacité d’un élément de 800Wh/L en… 5 minutes, promet la startup. «Les éléments de grand format Li-ion utilisées à l’heure actuelle dans les VE ont une densité de 500 à 600Wh/L et leur charge prend généralement plus d’une heure», ne manque-t-elle pas de rappeler dans un communiqué. A noter cependant que déjà, des voitures comme les Tesla et leurs superchargeurs, peuvent supporter des charges rapides. Selon Elon Musk, la batterie des Tesla Model 3 résiste à 1.500 cycles de charge (800.000 km parcourus). Le miliardaire fantasque a même affirmé qu’en 2020, les batteries de ses fameuses voitures tiendront la route pendant 1,6 million de km.

Elle voit déjà dans son produit un changement «radical» pour l’industrie. La promesse d’un moyen de produire à faible coût et en nombre des batteries performantes et résistante. La société avance que la durée de vie est de plus de 1.000 cycles de type conduite VE. Le tout fonctionne, même exposé à des températures jusqu’à -20 °C.

Course à l’industrialisation

La compagnie basée à Irvine n’est pas la seule à plancher sur la charge rapide. En octobre 2019 une équipe de chercheurs de l’université américaine de Pennsylvanie (Penn State) a développé une batterie capable de recharger en 10 minutes suffisamment d’électricité pour apporter 320 kilomètres d’autonomie supplémentaire aux voitures électriques. Comme celle de Tesla, cette batterie résiste à 2.500 cycles de chargement. Soit, moins rapide que la XFC-Energy, mais bien plus résistante.

Echion Technologies, startup en lien avec l’Université de Cambridge, travaille sur une batterie rechargeable en 6 minutes. Son industrialisation est prévue pour cette année. Toshiba développe aussi des technologies de charges rapides. Aucune précision n’a été donnée concernant le nombre de cycle de chargement que la batterie avait sous le capot.

Enevate collabore actuellement avec plusieurs constructeurs automobiles, dont Renault, et avec des fabricants de batteries. Objectifs commercialiser sa technologie pour les modèles de véhicules électriques qui seront mis sur le marché dans 4 ou 5 ans.