Energies renouvelables: méga appel d’offres espagnol

Le 18 mai 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En trois ans, l'Espagne devra mettre en service 3 GW d'éolien.
En trois ans, l'Espagne devra mettre en service 3 GW d'éolien.
DR

L’Espagne va mettre en service 3 gigawatts (GW) de capacités renouvelables nouvelles d’ici à 2020.

Trois ans avant l’échéance du paquet Energie Climat 2020 (PEC 2020), l’Espagne met un gros coup d’accélérateur au développement de ses énergies renouvelables. Dans le cadre du PEC 2020, le royaume devra consommer au moins 20% d’énergies vertes en 2020. Un objectif qu’elle peine à atteindre. En 2015, rappelle Eurostat, les Espagnols n’ont consommé que 16,5% d’électricité ou de chaleur produites par des éoliennes, des panneaux solaires ou de la biomasse.

Progression. Les énergies renouvelables ont couvert 18% de la consommation d’électricité en France au cours du premier trimestre, et 19% en moyenne sur les 12 derniers mois, indique le syndicat des énergies renouvelables (l’objectif est de 23% en 2002). La capacité installée du parc renouvelable progresse de 462 MW au premier trimestre, grâce à l’éolien et au solaire. Sur une année glissante, 2.370 MW ont été raccordés. La puissance du parc de production d’électricité renouvelable s’élève, fin mars 2017, à 46.392 MW: 90% de l’objectif 2018 entériné par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE).
 

Après des mois d’attente, Madrid a publié, ce jeudi 18 mai, les résultats d’un important appel d’offres multi-énergie. Dans un communiqué, le ministère chargé de l’énergie indique avoir choisi pour 3.000 mégawatts (MW) de capacités nouvelles, «sans le moindre coût supplémentaire pour le consommateur», précise le gouvernement espagnol. De quoi générer 3 milliards d’euros d’investissements, a calculé Bloomberg New Energy Finance. Mais aussi de produire de l’énergie dans les trois prochaines années.

21 MW pour le solaire et la biomasse

Sans citer le nom des vainqueurs, le ministère chargé de l’énergie confirme que l’éolien se taille une belle part: 2.979 MW, contre 1 MWc pour le photovoltaïque et 20 MW pour les autres sources de production.

Forestalia grand gagnant

Selon la presse espagnole, Forestalia aurait raflé la part du lion avec 1.200 MW, loin devant Gas Natural Fenosa (667 MW), Endesa (540 MW), Siemens-Gamesa (206 MW), Brial Energia (237 MW), Norvento (128 MW). Une bonne nouvelle aussi pour General Electric qui avait conclu il y a quelques jours un accord pour la fourniture à Forestalia de 1.500 MW de capacités éoliennes.

Le prix de vente de l’électricité oscillerait selon les projets entre 52 et 9 €/MWh.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus