Énergies renouvelables: l’Inde et la Chine créent la surprise

Le 23 décembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Centrale photovoltaïque à Hong Kong.
Centrale photovoltaïque à Hong Kong.
DR

New Delhi veut multiplier par 16 sa capacité solaire en 6 ans. La Chine veut se doter du plus important parc photovoltaïque de la planète.

Après des années d’atermoiement, l’Inde met le turbo au développement des énergies renouvelables. En début de semaine, New Delhi a présenté son projet de stratégie électrique à moyen terme. Celle-ci fait la part belle au solaire et à l’éolien. Et donne un sérieux coup de frein aux investissements dans les centrales au charbon.

Entre 2017 et 2022, la plus grande démocratie du monde prévoit de mettre en service 78 gigawatts crête (GWc) de centrales photovoltaïques et 30 GW de parcs éoliens. Durant cette période, les capacités totales de production d’électricité à partir des renouvelables passeront de 104 à 230 GW. Soit 49% des capacités de production, contre 14% en 2016. Ce chiffre pourrait atteindre 57% en 2030.

 

Dans sa contribution climatique volontaire (NDC), publiée avant la COP 21, l’Inde prévoyait de produire 40% de son courant à partir des renouvelables en 2030.

 

Evolution du parc électrique indien

 

Capacités installées en 2016 (MW)

Capacités installées en 2017 (MW)

Capacités installées en 2022 (MW)

Barrages

42.784

44.498

59.828

Nucléaire

5.780

7.280

10.080

Charbon & gaz

210.675

224.116

228.456

Solaire

6.763

18.763

100.000

Biomasse

9.220

9.945

10.000

Eolien

26.866

30.966

60.000

Source: gouvernement indien

 

Autre bonne nouvelle: l’Inde va quasiment stopper la construction de nouvelles centrales au charbon. Seuls 4 GW de capacités supplémentaires sont planifiées d’ici à 2022. Il est vrai que 50 GW sont actuellement en cours de construction. Quoi qu’il en soit, le facteur carbone du secteur électrique indien devrait atteindre 581 grammes de CO2 par kilowattheure (kWh) produit, en 2022, contre 732 g aujourd’hui.

 

Sur l’autre versant du massif de l’Himalaya, la Chine a lancé son programme solaire. A Pékin, l’administration nationale de l’énergie a fixé à 110 GWc la capacité photovoltaïque dont devra disposer l’Empire du Milieu en 2020, dont 5 GWc de centrales solaires à concentration.

 

Certes, il s’agira du plus important parc solaire de la planète, mais cette capacité sera inférieure de 20% à l’objectif initialement prévu par le gouvernement chinois.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus