Energies marines: Karmenu Vella poursuit la rédaction de la stratégie européenne

Le 20 octobre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les énergies marines pourraient satisfaire à 10% des besoins énergétiques de l'UE, estime K.Vella.
Les énergies marines pourraient satisfaire à 10% des besoins énergétiques de l'UE, estime K.Vella.

La feuille de route européenne des énergies marines devrait être publiée au cours du premier semestre 2016.

Définir la stratégie communautaire en matière d’énergies marines, telle est la mission du commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche. Ce mardi 20 octobre, Karmenu Vella a indiqué à Dublin, au cours d’une réunion de haut niveau (réunissant entreprises et experts de la Commission) les axes de la future politique communautaire.

10% des besoins énergétiques européens

D’abord, produire de l’énergie. Beaucoup d’énergie. «Les études montrent que les énergies marines pourraient satisfaire 10% de nos besoins en électricité à l’horizon 2050», résume le commissaire maltais. De quoi éviter, ajoute-t-il, l’émission annuelle de 276 millions de tonnes de CO2. Ce qui est très optimiste.

Dans un avis publié la semaine passée, le comité européen des régions estime, certes, que 10 à 15% des besoins électriques du Vieux monde pourraient être satisfaits par les mers[1], mais que cette énergie renouvelable ne pourra éviter que l’émission de 136 Mt CO2 par an vers le milieu du siècle.

17 millions d’euros d'aides

Conscient de la nouveauté des technologies, Karmenu Vella appelle les établissements financiers à faire preuve d’un peu d’audace. «Les banques doivent accepter de prendre quelques-uns des risques initiaux», avance-t-il. D’autant qu’elles pourront être épaulées, poursuit l’ancien député travailliste, par la BEI ou des programmes d’aides communautaires, à l’instar d’Horizon 2020. Géré par la Banque européenne de reconstruction et de développement, ce programme dispose d’une ligne de crédit de 17 millions d’euros ces deux prochaines années, pour développer des technologies de production d’énergies marines.

En principe, la feuille de route européenne Energies marines devrait être achevée avant l’été 2016.



[1] avec une capacité installée de 100 gigawatts.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus